Where do I live ? Mostly in my head .....

20 avril 2007

it's just my ghost passing through

je crois que je viens de dire oui au monde..

à la vie

avec elle

ELLE

ma elle

juste pour moi

C'est pour ELLE que je dis oui au monde

alors c'est mots de moi s'arreteront là pour toujours

sur le BONHEUR d'être en vie

le bonheur d'être dans la vie

en sachant que j'avais raison d'y croire

putain je le savais que j'avais raison...

... je t'aime ...

Posté par Lady_Dedlock à 20:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 août 2006

vous avez tout plein de nouveaux messages...

ce soir, y a un ptit mieux... me demander pas pourquoi, j'en ai aucune idée... je suis pas non plus au nirvana mais au moins, je me dis que ça finira bien par passer...

bon, par contre j'ai plus de téléphone portable... ma puce ( en language technik je devrais dire ma "carte sim") est montée au ciel après 7 ans de bons et loyaux services... 7 ans de coups de fil, d'attente de coups de fil, de sms d'amour, de désamour... 7 ans de vie parisienne... 7 ans de vibrations... 7 ans de mots doux... de mots durs... 7 ans quand même... elle en a vécu des choses ma puce..mais c'est à croire qu'elle n'a pas supporter le départ de L. de ma vie.... Ma puce est morte... Rest in peace ma puce....

Alors demain, à l'heure où j'aurais dû logiquement ingurgiter un sandwich club dont le pain de mie colle systématiquement au palet ( et c'est très désagréable) je vais aller adopter une nouvelle puce. Nouvelle puce, nouvelle vie... ptre ... hein... pourquoi pas... ya bien des gens qui se raccroche à des trucs plus bizarre.. moi je vais me dire que ce sera la puce du bonheur...

Posté par Lady_Dedlock à 23:28 - Commentaires [9] - Permalien [#]

C'est quand que ça s'arrête ????

J'avais pourtant l'impression que j'allais mieux.
Même si c'était pas l'extase .. mais j'avais l'impression d'avancer un peu.

Et puis là, depuis trois jours, c'est l'enfer. J'ai la sensation de n'être qu'une douleur physique, je suis rongée par l"angoisse, je suis rongée par la peine, je suis rongée par le rien..
Je ne l'appelle pas, même si elle me dit que je peux le faire à chaque instant si j'en ai envie.
Elle ne m'appelle pas, peut être pour me laisser guérir.
Elle même ne peut rien à ma douleur...
de toutes façons, je l'ai perdue...
et je n'ai pas perdu qu'elle, j'ai perdu ce en quoi je croyais le plus au monde...
alors je vais devoir me relever, et avancer sans ça...

je me sens seule comme jamais...
Je me sens au bord...
Je me sens perdue...

J'ai ma douleur au bord des lèvres..
J'ai ma peine au bord des yeux

Ma maman arrive vendredi soir
ma maman...
tant mieux....


Posté par Lady_Dedlock à 11:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 août 2006

...que nos mains ne tiennent plus ensemble

Cette perfection là subsiste, et elle est parfaite
parce qu'elle semblait à l'époque promettre encore davantage.
Dorénavant elle sait:
ce fût ce moment là, précisement.

Il n'y en eut pas d'autre.

M.Cunnigham

là, je repense à mon moment , le moment, notre moment.

et j'en ai les larmes au yeux..

Posté par Lady_Dedlock à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ces heures...

Je pensais réussir à echapper à ma douleur.
Je me suis plantée.
J'ai plongée la tête la premère dedans, je m'y suis jetée.
Et ça a été dur, tellement dur..

Cette solitude si palpable et ce rien qui semble m'attendre quelque soit la direction où je regarde..
Oh oui, j'ai eu des sourires , des rires mêmes..
Oh oui, j'ai vraiment fait des efforts, j'ai essayé d'oublier...
Et rien n'y a fait, elle était partout.. L.
Chaque bruit , chaque odeur, chaque pensée me menait à son rire, à son parfum, à sa vie...

Elle n'est pas ELLE.
Si elle est partie c'est que ce n'était pas ELLE

Alors pourquoi, pourquoi je n'arrive pas à ne plus sentir mon coeur se déchirer à chaque fois que je vois des cheveux blonds sur un épaule bronzée, à chaque fois qu'on parle de Toulouse,à chaque fois que j'entends son prénom, à chaquefois que je passe dans des rues où je suis passée avec elle, à chaque fois que je passe dans une rue où j'aurais voulu passer avec elle, à chaque fois que je repense à ce qu'elle m'a dit, à chaque fois que je repense à ce que je n'ai pas dit, à chaque fois..

Ce n'étais pas elle, ça ne devait pas être ELLE.

Finalement c'est peut être ça le bonheur, une heure ici où là, où tout ce que vous attendez , tout ce que vous avez rêvé est là, dans vos bras, dans vos yeux, dans votre vie...  Seulement, il faut supporter de perdre ça, de le perdre et de se dire que ces heures seront suivies d'autres , plus sombres, terribles et que peut être vos yeux, vos bras, votre vie ne verront, ne tiendront, ne vivront plus jamais d'heures comme celles là.
Ces heures qui , au bout, tout au bout de votre vie, la justifieront et lui donneront tout son sens et sa raison d'être...

Ces heures...

 

Posté par Lady_Dedlock à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 août 2006

cours, Lady, cours ....

J'ai cette oppressante impression que la douleur me traque , me vise et cherche à me transpercer à chaque instant comme si j'étais sa proie.
C'est pour ça que je ne reste pas en place, je me déplace, je bouge, je cours , je tourne, je vire...
je fais des projets pour en faire. Je brouille les pistes.
Je ne supporte pas de rester immobile de peur qu'elle trouve sa cible.

C'est pour ça, que les prochains jours, je ne serais pas là. Je vais fuir , tout au bout du bout , là bas, regarder une mer qui n'est pas la sienne, regarder un horizon qui n'est pas le sien...
je pars en me disant que la douleur mettra plus de trois jours à me retrouver.

Posté par Lady_Dedlock à 21:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 août 2006

Un jour sans fin....

Quelques fois je ne pense à elle qu'une seule fois dans la journée.
Mais cette unique pensée dure alors tout un jour.

Posté par Lady_Dedlock à 23:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Jamais contente...

Finalement

Les choses vont bien dans ma vie.
Les choses vont bien.


C'est le reste qui ne va pas.

Et le reste , c'est tout ce que j'attends.
c'est tout ce qui m'importe.

Posté par Lady_Dedlock à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Oh toulouse

Notre premier week-end ensemble, j'ai traversé la France pour la rejoindre à Toulouse où elle passait quelques jours chez des amis.

Notre premier week-end ensemble, nos mains ne se sont pas quittées, nos yeux non plus. Et durant le retour en train, sa tête n'a presque pas quitté mon épaule.

Notre premier week-end ensemble, à Toulouse, au bord de l'eau, je me suis assise, les jambes tombant au dessus de la Garonne, elle s'est allongée et a posé sa tête sur mes cuisses.

Notre premier week-end ensemble, je lui ai dit que 12 jours plus tôt je ne savais même pas qu'elle existait.

Notre premier week-end ensemble elle m'a répondu qu'elle savait , elle savait que j'existait, elle ne savait pas où, mais elle savait que j'existais.

Notre premier week-end ensemble, j'ai recommencé à croire que la vie, finalement était belle.

C'était avant notre dernier week end ensemble.

.

Posté par Lady_Dedlock à 09:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 août 2006

La vie et rien d'autre ?

aujourd'hui , je n'ai eu que des joies et des plaisirs.

rien de triste , rien de mal.

pas de larmes

pas de douleurs

et je me dis que décidement elle m'avait emmenée très très haut
vraiment très très haut

parce que même mon si beau aujourd'hui m'a semblé fade à côté de nos hiers.

C'est donc ça

C'est donc ça
la vie ne me suffit pas

Posté par Lady_Dedlock à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]